L’impact économique

Une monnaie locale ou complémentaire (à l’euro) est une monnaie émise sur un territoire donné. C’est une monnaie exclusivement destinée aux échanges de produits ou de services locaux, entre des particuliers, des commerçants, des artisans, des agriculteurs, des prestataires de services de proximité, des services publics, des associations, etc…

Autrement dit, une monnaie locale ne se thésaurise pas (ne se garde pas en épargne), elle ne fait pas l’objet de spéculation. Sa vocation est de circuler à l’intérieur du territoire sur lequel elle a cours, de porte-monnaie en caisse de commerçant, de caisse de commerçant en porte-monnaie etc… et ainsi, elle permet d’augmenter les transactions locales, donc la production et les revenus locaux.

Enfin, une monnaie locale réduit les déplacements, structurant un réseau d’utilisateurs à son échelle géographique : vous participez au développement du territoire, à la création d’emplois tout aussi simplement que lorsque vous utilisez un ticket restaurant ou un chèque vacances !

schema-benefice-eco

Une innovation économique et sociale

Avec une Monnaie locale…

-Professionnels et particuliers peuvent favoriser les activités qui font la richesse locale : (savoir-faire, qualité des paysages, agriculture, lien social, centre-bourgs vivants, patrimoines) et réduisent progressivement leur impact écologique (par la réduction des transports)

– Epargner les coupons MLC, c’ets à dire les billets de monnaie locale ne rapporte rien. Cette monnaie ne permet pas non plus  une valorisation virtuelle. Elle est toujours une contrepartie pour l’achat direct d’un bien ou d’un service. Alors que pour les transactions mondiales, seules 3 % d’entre elles correspondent à des échanges réels. (source BRI, FMI).

-Le lien de confiance est plus fort : la Monnaie locale repose sur des échanges réels constants, alors que les monnaies internationales sont sensibles à toutes les fluctuations extérieures.

-Face aux crises récentes, de nombreux économistes considèrent que cette diversité monétaire (sans supprimer les monnaies nationales) apporte de la sécurité au système économique et lui permettra de mieux résister aux difficultés engendrés par les crises économiques par exemple.

-La monnaie est remise à sa place : ce n’est pas une richesse en soi, mais un facilitateur d’échanges qui favorise un esprit d’entraide et de solidarité entre citoyens et entreprises.

 

Un soutien aux professionnels de proximité et un coup de booster pour l’économie locale

Grâce à une Monnaie locale :

-La valeur des transactions du territoire est conservée dans la sphère économique réelle (échanges de biens et de services). Il y a une augmentation locale du volume des transactions.

-Même les achats de clients qui consomment déjà local gagnent un pouvoir d’entrainement : en Monnaie locale, la valeur de l’achat dans votre commerce reste dans le réseau acheteurs-fournisseurs local. Son impact pour l’économie locale est ainsi démultiplié. Alors qu’en euros, la valeur encaissée retourne très vite dans le circuit financier classique (dès que vous déposez votre liquide à la banque ou que votre compte en est crédité).

-La masse de Monnaie locale en circulation contribue à financer de nouvelles activités locales et/ou éco responsables : les euros échangés pour obtenir des MLC restent en garantie dans une banque. Ils ouvrent dès lors un potentiel de prêts* qui seront affectés, par convention avec la banque partenaire, vers des projets locaux et innovants.

Intérêt pour la planète

En relocalisant une partie de la consommation, de la production et des services, la monnaie locale permet de limiter les transports, grands consommateurs d’énergie et d’infrastructures, et grands émetteurs de gaz à effets de serre responsables du dérèglement climatique. En favorisant les productions responsables et soutenables, elle réduit dès aujourd’hui notre empreinte écologique. La création d’une monnaie locale permet également à une partie de notre argent de ne plus alimenter le circuit financier mondial, mais au contraire de contribuer à soutenir l’activité locale ou d’intérêt collectif et écologique.